Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Détail de l'actualité

Les flux rss du siteImprimer la page

Des résultats hétèrogènes pour les moissons

Décidément la campagne 2017 aura encore été compliquée et atypique avec une météo capricieuse : gelées tardives au printemps, déficit hydrique important en mai et juin. Le premier bilan des récoltes 2017 s’annonce donc hétérogène à l’image des écarts de températures de cette saison estivale. Le mercredi 26 juillet, Jérôme Mathieu, président de la Chambre d’Agriculture des Vosges, Philippe Clément, président de la FDSEA, et Yohann Barbe, président des JA ont dressé un premier bilan des récoltes à Trampot au GAEC Denis.

Dans un contexte économique difficile, cette troisième année compliquée en termes de récoltes va encore impacter la trésorerie des exploitations. « Au vu de la situation, on aurait aimé une année normale » constate Jérôme Mathieu. La déception est d’autant plus importante que les agriculteurs comptaient sur cette moisson pour remettre à flot leur trésorerie.

L’ouest du département est le secteur le plus impacté

Moment privilégié pour les agriculteurs, qui illustre les valeurs de solidarité, d’entraide et de générosité du monde agricole, les moissons ont commencé depuis 3 semaines. Cette année, les résultats présentent des rendements moyens avec de grands écarts selon les secteurs. L’Ouest du département est le plus impacté (sol superficiel à cailloux, peu de réserve utile). Sur ce secteur, l’orge d’hiver (30 à 65 qx) a connu des problèmes de fécondation. Les colzas sont jugés corrects avec des rendements allant de 20 à 40 qx. « L’année dernière, on a été obligé de réimplanter 50% des colzas qui n’ont pas levé suite à la sécheresse du deuxième semestre 2016 » souligne Philippe Clément. Et les blés, qui étaient prometteurs, ont finalement été décevants à cause de la période de sec du mois de juin. Les teneurs en protéines sont tous justes corrects mais de nombreux lots sont déclassés. Le rendement moyen devrait tourner autour de 50 qx. Philippe Clément met l’accent sur la problématique de l’eau, «même dans notre département, il va falloir stocker l’eau pour pouvoir l’utiliser au moment où on en a besoin. Il faut être capable dans notre pays de créer des ouvrages pour stocker de l’eau. »

Des rendements moyens en plaine

Les secteurs argileux ou les sols profonds, permettent généralement des rendements plus élevés sur la plaine. Sur les secteurs de Mirecourt à Rambervillers en passant par Epinal, les rendements sont moyens avec malgré tout une déception au niveau du blé. La récolte d’orge se situe entre 50 et 65 qx pour une année normale à 65 qx. Les pertes de rendements entrainent une richesse en protéines, ayant des conséquences sur la réfaction des prix pour les orges de qualité brassicole. La récolte de colzas correspond à une année normale avec 38 à 40 qx. Pour le blé, les rendements sont de 60 à 70 qx, par contre la qualité est très hétérogène.

Localiser

GAEC DENIS
Trampot 88350